Pourquoi cette mobilisation

Le CAN-Ouest réunit des associations, partis politiques et individuel(les), tous conscients des disfonctionnements et des conséquences du nucléaire sur le plan de la santé, de l'économie, de la préservation de l'environnement. Actuellement, les risques pour la filière nucléaire s'accroissent à grande vitesse et par voie de conséquence pour l'environnement et nous-même.
ARÉVA plonge dans un gouffre financier dû pour partie à des acquisitions ''foireuses'' de soit-disant mines d'uranium mais aussi par les 7 années de retard sur le chantier de l'EPR d'Olkiluoto (Finlande). La baisse du marché du retraitement aggrave son déficit.
EDF a pendant des années acquis des compagnies étrangères et donc mobilisé ses réserves financières. Depuis la catastrophe de Fukushima, EDF doit adapter ses centrales aux nouvelles normes et entame ''le grand carrénage'' (ou ''le grand rafistolage'') pour un coût annoncé de 55 milliards d'€. Pour sauver le soldat ARÉVA, le gouvernement demande à EDF de lui racheter sa branche ''réacteur'' pour 2,5 milliards d'€. Le projet des deux EPR d'Hinkley Point (Grande Bretagne) est tellement colossal (23,2 milliards d'€) que le directeur financier d'EDF, Thomas PIQUEMAL, a démissionné le 7 mars 2016. Et la valeur EDF continue inexorablement de tomber à la bourse.
Si on rajoute à cette collection de désastres qui seront très lourds de conséquences, tous les autres chantiers nucléaires en France - le projet de centre d'enfouissement des déchets nucléaires à BURE, le chantier ''Astrid'' à Marcoule et ''ITER'' à Cadarache, il y a de quoi réagir.
C'est ce que fait le CAN-Ouest en appelant les français à se rassembler à Flamanville pour mettre un point d'arrêt à cet engrenage et emballement.

===============

Lire l'éditorial de F.R. Hutin du 30/04/2016 : http://www.ouest-france.fr/debats/editorial/tchernobyl-lherbe-amere-4197824

Corinne Lepage : ''Quand la situation financière du nucléaire impacte les choix politiques généraux'' : http://www.huffingtonpost.fr/corinne-lepage/quand-la-situation-financiere-du-nucleaire-impacte-les-choix-politiques-generaux_b_9826638.html

.